Bignonia capreolata : grimpante et rustique

Le genre Bignonia comportait un ensemble d’espèces de grimpantes à fleurs en trompette, mais ces plantes ont été classées dans d’autres genres comme Campsis (trompette de Jericho), Clytostoma, etc … .

Un mur couvert de Bignonia capreolata

 

Désormais, ce genre ne comporte qu’une seule espèce : capreolata. Celle-ci est intéressante comme grimpante sur un mur. En effet, cette plante est persistante et votre mur reste couvert de feuilles vertes en hiver (s’il ne fait pas trop froid, mais en 2012, ma bignone est restée verte malgré des températures jusqu’à -13°C) et il se couvre de belles fleurs en trompette jaune orangé au printemps. De plus, son mode d’accrochage ne dégrade pas du tout le crépi. Originaire du sud-est des Etats-Unis, elle est rustique puisqu’elle supporte la zone 6.

 Caractéristiques de Bignonia capreolata :

Caractéristiques de Bignonia capreolata

Comment choisir :

Les 2 plus rustiques :

  • Wabash County peut tenir jusqu’en zone 5, avec quelques dégâts mineurs.
  • Jekyll aux fleurs oranges à l’extérieur et jaune à l’intérieur. Sans parfum. Le feuillage semble plus persistant

Les plus belles fleurs :

  • Atrosanguinea aux fleurs rouge-brique
  • Shalimar Red cultivar aux fleurs rouge soutenu
  • Dragon Lady aux fleurs de 6 cm de long, rouges et orange. Une originalité : petit parfum proche du café.