Beauté et Méditation : le Jardin des Méditerranées

Rédigé par le 8 octobre 2012 dans Culture, Formation, Généralités, Jardins, Plantes

Sur la commune de Rayol, vous pourrez découvrir un jardin unique en son genre. Planétaire, il fait une présentation des paysages et de la flore typique des régions qui bénéficient d’un climat méditerranéen. Il s’étend aussi à quelques régions appelées « paysages invités » proches de ce climat mais plus arides ou plus tropicaux.

Les pins d’Alep qui dominent la mer

Ce jardin des méditerranées est aussi l’illustration d’une philosophie du jardin développée par Gilles Clément, paysagiste, jardinier. Ici, le paysagiste jardinier a pu mettre en œuvre ses concepts de « jardin planétaire », de « jardin en mouvement » et de « tiers paysage ».

L’entrée du domaine avec un Plumbago du Cap

Un Arbousier au tronc magnifique (Arbutus X thuretiana)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La mise en œuvre s’est faite au domaine du Rayol, sur 7 hectares dominant la mer méditerranée. Ce domaine créé en 1909 a évolué progressivement vers ce jardin d’aujourd’hui après avoir connu des fortunes diverses. Sa reprise en 1989 par le Conservatoire du Littoral permet son développement et sa protection.

Les paysages méditerranéens

Ils se développent dans des climats similaires que l’on retrouve à plusieurs endroits sur la Terre, entre les 30ème et 45ème parallèles de latitude nord ou sud. Ces climats sont des climats de transition entre les régions tempérées et les régions tropicales et couvrent environ 2% de la surface des terres émergées du globe (mais 20% des espèces végétales).
Au domaine du Rayol ont été distinguées 6 régions méditerranéennes. Au cours de la vie de la terre et en fonction de l’évolution des continents, les plantes se sont différenciées pour créer des personnalités spécifiques à chacune de ces régions avec des plantes emblématiques.

Arbousier et ses arbouses

Pistachier

 

 

 

 

 

On retrouve ainsi un jardin de la Méditerranée où l’on reconnait les arbousiers, les lavandes (et notamment la lavande des Maures), les pistachiers lentisques, une collection de cistes, des chênes lièges, les pins d’Alep, des Chamaerops humilis, …

 

 

Le tronc impressionnant d’un Chêne liège

Le jardin des Canaries rassemble des plantes typiques comme le Dragonnier, l’Aeonium, la Vipérine de Madère.

Dragonnier (Dracaena drago)

Aeonium arboreum

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jardin de Californie permet de voir des plantes qui ressemblent à celles de l’Europe : l’évolution a eu des conséquences comparables d’un continent à l’autre. Ici, ce sont des Yuccas (et notamment Yucca schidigera), des Opuntias qui se sont développés partout en zone méditerranéenne.

Le jardin d’Australie est l’un des plus riches avec les multiples espèces de Mimosas et d’Eucalyptus, mais aussi le « Black Boy » qui résiste aux feux de brousse, les protéacées et les Callistemons.

Black Boy (Xanthorrhoea preisii) plante pyrophile

Le jardin du Chili rassemble les plantes de la savane comme les Puyas de la famille des Broméliacées (comme les ananas) et les Quiscos qui sont des cactus pouvant atteindre 10 m de haut.

Puyas avec leurs hampes florales fanées et au loin les cactus Quiscos

Le jardin d’Afrique du Sud permet d’admirer des Aloes, des Protées, des Polygalles, des Strelitzias et des Dietes.

Les paysages invités

Ici, les paysages d’Amérique aride avec des Agaves, des Yuccas et notamment le Yucca rostrata, mais aussi des Furcraea sellowiana avec de magnifiques hampes florales.

Yucca rostrata

Là, les plantes de Nouvelle-Zélande, Cordyline, Kaki (ou Plaqueminier), Phormiums, Fougères arborescentes, Palmiers comme le Rhopalostylis dans une ambiance plus humide.

Fougères arborescentes et Phormium au premier plan

A coté, l’Asie subtropicale humide avec des Bambous, des Ficus, la Glycine, mais aussi les Cycas.

Forêt de Cycas revoluta

Enfin, l’Amérique subtropicale avec les Bambous du Mexique, le Pied d’éléphant ou Noline (Beaucarnea recurvata) et des Palmiers comme le Washingtonia.

Noline (Beaucarnea recurvata)

La plupart de ces plantes se multiplient et se développent dans le domaine de manière naturelle.

La philosophie du jardin

Elle a été inspirée par Gilles Clément et c’est un intérêt majeur de ce jardin. Elle repose sur 3 piliers.
C’est un Jardin Planétaire, c’est-à-dire une façon d’envisager conjointement et de manière enchevêtrée la diversité des êtres sur la planète et le rôle gestionnaire de l’homme face à cette diversité.
C’est un Jardin en mouvement, c’est-à-dire un espace de vie laissé au libre développement des espèces qui s’y installent. Le rôle du jardinier sera alors d’observer plus et jardiner moins pour ménager des espaces de vie laissé au libre développement des espèces qui s’y installent.
Il aménage un Tiers Paysage qui désigne la somme des espaces où l’homme abandonne l’évolution du paysage à la seule nature.

Un impressionnant Eucalyptus

Ainsi, ce jardin est bien plus qu’un jardin.

Bien sûr, le Jardin des Méditerranées est un lieu de beauté par son site, sa lumière, ses parfums. Il est aussi un voyage de continent en continent par sa collection impressionnante de plantes.
Et c’est enfin et peut-être surtout un lieu qui permet la méditation, la réflexion sur notre terre, sur notre rôle et notre place dans la nature.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

  1. Si vous voulez faire un jardin de style exotique …
  2. Si vous aimez les jardins zen, japonais et les beaux paysages …
  3. Un jardin avec beaucoup d’ambition …