Pour estimer vos risques de gel sur le long-terme …

Rédigé par le 11 octobre 2012 dans Climat, Culture

Avez-vous déjà consulté des tableaux très pratiques pour estimer votre risque de perte d’une plante sur le long-terme en fonction de votre région ?
C’est ce que j’ai essayé de faire. Mais je n’ai pas trouvé cela sur Internet ou dans les ouvrages spécialisés.
Alors, j’ai réalisé 6 tableaux avec les données de Météo-France.  J’ai travaillé les minimas absolus sur 31 années et 30 villes.

Pour obtenir la fiche de ces 6 tableaux, demandez la ici :


Attention, si vous êtes déjà inscrit sur les actualités de « Plantes d’Exception », cette fiche vous sera envoyée dans les prochains jours, selon votre date d’inscription.

Une fois que vous les aurez téléchargés et consultés, pouvez-vous me dire :

  • si cela vous parait utile
  • et quels compléments vous paraîtraient souhaitables ?

Explication

Vous vous êtes surement posé la question à un moment ou un autre : La plante que je mets dans mon jardin va-t-elle résister cet hiver et les suivants ? Bien sûr, il y a les zones de rusticité, et pour la plupart des plantes, nous connaissons la température où elles gèlent. Mais, avec ces éléments, on ne sait pas clairement le risque que l’on prend.

En effet,  prenons un exemple. Dans votre jardin, vous savez que la moyenne de vos températures minimales absolues sur 30 ans se situe à -8°C. Vous êtes donc en zone 8b et vous pouvez penser que vous allez conserver sans problème une plante annoncée 8b. Détrompez-vous, si vous y mettez une plante de zone 8b qui gèle à -8°C, alors vous avez un risque sur 2 de voir cette plante geler à la suite du premier hiver. En effet, la moyenne des températures masque les écarts qui peuvent se produire d’une année sur l’autre, et il y aura la moitié des années qui seront en dessous de -8°C.

Dans les tableaux que je vous propose, vous pourrez connaitre précisément les chances que vous avez de garder une plante 1 hiver, 2 hivers, jusqu’à 10 hivers.
Ces tableaux donnent les détails pour 30 villes de France en fonction de la  température où la plante concernée gèle.
Bien sûr, ces tableaux n’intègrent que l’effet du climat, mais d’autres techniques permettent d’abaisser la température où une plante gèle.

Merci de me faire part de vos remarques dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>