Un jardin avec beaucoup d’ambition …

Rédigé par le 17 septembre 2012 dans Jardins

 P our « Le Parc des jardins du Monde » le défi est important. Dans un parc de 7 hectares près de Royan sont reconstitués des exemples de jardins que l’on rencontre dans le monde entier.

Une orchidée de la serre tropicale

Le jardin commence par un parcours intérieur. Une serre tropicale rassemble diverses espèces de plantes tropicales et notamment des orchidées (l’une des collections les plus importante d’Europe), des ficus, des broméliacées et quelques palmiers. Une salle est consacrée aux bonsaïs avec quelques très beaux bonsaïs de ficus centenaires. L’histoire des bonsaïs est rappelée depuis leur début en Chine, il y a plus de 18 siècles et leur introduction au Japon par des moines bouddhistes aux sixième et septième siècles après Jésus-Christ jusqu’à leurs développements modernes dans le monde entier.

Vue globale sur les canaux du marais

A l’extérieur, dès que l’on sort de la serre, on trouve un jardin zen et un jardin japonais. Ensuite, le parcours borde des canaux qui ont été aménagés dans le marais sur lequel se trouve le parc. Sur ce parcours, on peut découvrir une roseraie, un jardin aromatique, un labyrinthe de bambous. Ensuite, un jardin anglais reproduit des mixed-border et une pelouse toute britannique. Le jardin méditerranéen rassemblant oliviers et espèces méditerranéennes, est structuré avec  des éléments minéraux : des rochers, des bancs, une meule de moulin, une fontaine, …

Dans la roseraie, le rosier « Flame Meillandina »

Une partie du jardin méditerranéen

 

 

 

 

 

 

 

 

Parmi tous les tableaux proposés, on peut aussi tout particulièrement citer la forêt inondée. Celle-ci permet de présenter plusieurs spécimens (jeunes) de Cyprès chauve (Taxodium distichum) emblème de la Louisiane, au feuillage très élégant.

Un cyprès chauve

Le qualificatif de chauve lui vient du fait qu’il perd ses feuilles l’hiver (il est caduque). Cette espèce n’est pas fréquente dans les jardins en France car elle est adaptée aux milieux humides et il lui faut pouvoir croître dans des terrains détrempés, marécageux ou régulièrement inondés.

Ce parc est intéressant, agréable et propose une belle promenade.
Cependant, on ressent après la visite un léger manque car l’ambition initiale mériterait d’être poussée jusqu’au bout en enrichissant encore le contenu des jardins présentés et les explications associées. Ou alors, il faudrait se concentrer sur quelques thèmes.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

  1. Le parc floral de la Court d’Aron ou comment faire un jardin de style tropical avec des plantes rustiques …
  2. Si vous voulez faire un jardin de style exotique …
  3. Si vous aimez les jardins zen, japonais et les beaux paysages …