Les zones de rusticité

L‘USDA (United States Département of Agriculture) a classé les zones climatiques du monde en fonction de la température minimale moyenne. Elles sont utilisées pour découper un pays en zones de rusticité pour les plantes. Ainsi une plante de zone 8 pourra être plantée en zone 8 ou 9 mais aura toutes les chances de ne pas survivre à l’hiver en zone 7.

Les températures en °C qui correspondent à ces zones sont les suivantes :

5a -28,9 et -26,1
5b -26,1 et -23,3
6a -23,3 et -20,6
6b -20,6 et -17,8
7a -17,8 et -15,0
7b -15,0 et -12,2
8a -12,2 et -9,4
8b -9,4 et -6,7
9a -6,7 et -3,9
9b -3,9 et -1,1
10a -1,1 et +1,7
10b +1,7 et +4,4
11a +4,4 et +7,2
11b +7,2 et +10,0
12a +10,0 et +12,8

 

La France est découpée de cette manière :

Zones de rusticité en France

 

 zone 10
 zone 9b
 zone 9a
 zone 8c
 zone 8b
 zone 8a
 zone 7
 zone 6
 zone 5

 

 

 

 

 

 

 

Avant toute plantation en pleine terre, vérifiez que la plante correspond à la rusticité de votre zone climatique.  Attention, ce n’est pas encore une garantie absolue car ce sont des zones basées sur des températures moyennes et un hiver peut-être bien plus froid que la moyenne.

Plus important encore, les cartes qui donnent les zones climatiques restent approximatives car à l’intérieur d’une zone, il peut y avoir des endroits plus froids en fonction de l’altitude (cela joue beaucoup !) et en fonction du positionnement de votre terrain. A l’intérieur même d’un même jardin, il peut y avoir des écarts très importants de température (jusqu’à 3°C). Par exemple, j’habite dans l’agglomération Lyonnaise qui est une zone 8b, mais mon jardin à 450 m d’altitude est plutôt en zone 7b à certains endroits.

De même, les températures fluctuent de manière importante d’une année sur l’autre et les probabilités de s’écarter de cette moyenne sont non négligeables. Sur ce sujet, j‘ai consacré un article détaillé .

Si vous voulez planter des espèces et des variétés sensibles au froid, essayez d’approcher plus précisément les températures minimales moyennes de votre jardin en installant des capteurs dans quelques zones sensibles de celui-ci. Je reviendrai sur cela dans un prochain article.

De plus, attention, ces zones sont valables pour des plantations en pleine terre, les pots qui restent l’hiver dehors sont bien plus fragiles car les racines sont directement exposées et leur gel est fatal pour la plante.

2 Commentaires et réactions

  1. Super site. Infos intéressantes et complètes
    Nous avons hâte de voir la suite

  2. Thank you.
    I will go into the matter in the near future.

    Cordially.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>