Céanothe : du bleu, du bleu, encore du bleu …

Rédigé par le 30 août 2012 dans Arbuste, Fleur, SubTropicales Rustiques

Voilà une série de plantes qui peuvent contraster en couleur dans un jardin, avec leurs floraisons souvent bleues voire bleues intense. Et souvent un feuillage persistant très élégant qui renforce encore l’intérêt.
Ces plantes valent le détour !

Céanothe « Concha » en zone 8

Description et culture :

Originaire d’Amérique du nord, plutôt côte ouest, le genre Céanothe (Ceanothus), que l’on appelle aussi « Lilas de Californie » compte une cinquantaine d’espèces. Il est de la famille des Rhamnacées (qui comporte par exemple des plantes comme les Nerpruns communes en France sous diverses espèces).
Certaines espèces de Céanothe atteignent la taille de petits arbres persistants ou caducs, d’autres sont des arbustes compacts et denses. En général, ils portent des feuilles petites ou moyennes brillantes, obtuses et souvent dentelées. Le feuillage est souvent persistant. Les fleurs très petites sont rassemblées en bouquets sur des tiges au bout des branches. Cette floraison se fait au printemps mais peut être remontante (c’est une floraison qui repart après une première phase et qui peut durer sur une longue période) chez certaines espèces. Ces fleurs produisent de nombreuses graines. La vie des espèces de ce genre Céanothe est souvent courte (de 5 à 15 ans).

Ces plantes apprécient les sols frais bien drainés; elles doivent exposées au soleil et abritées du vent fort et du froid.
La multiplication se fait par semis ou par bouturage.

La rusticité est moyenne : ce sont des plantes californiennes pour la plupart. Les différentes espèces à feuilles persistantes doivent être cultivées en zone 8 à 10 et certaines d’entre acceptent la zone 7 sous conditions de bien les protéger. Les espèces de Céanothe à feuilles caduques sont plus rustiques.

Les mettre en valeur :

Dans un jardin, chercher le contraste de couleur. Associés à des plantes à fleurs ou feuilles oranges ou jaunes, le bleu va être décuplé et l’impression sera plus forte. Vous pouvez utiliser cette plante en plate-bande pour les variétés les plus basses, ou en massif ou contre un mur (palissés par exemple) pour les plus sensibles au froid.

Les espèces, variétés ou cultivars les plus intéressants en zone 8 sont les suivantes :

  • Ceanothe impressus – Arbuste aux petites feuilles persistantes à la floraison généreuse. Son port est dense et étalé (s’il n’est pas mis en forme d’une autre manière) et atteint 2 à 3 mètres de hauteur. Il fleurit au printemps. Un cultivar « Puget Blue » a de superbes fleurs bleues et est commercialisé couramment.
  • Ceanothe thyrsiflorus – Cet arbre persistant peut aller jusqu’à 6 mètres dans son aire naturelle. Il possède des petites feuilles sur des branches étalées. Les variétés cultivées ont un port plus compact et ne dépassent pas 3 mètres. La variété Ceanothe thyrsiflorus var repens est rampante, mais peut s’élever jusqu’à 1 ou 2 mètres. Un hybride « Blue Mound » est à port bas. Par contre, « Cascade » peut atteindre près de 7 mètres de hauteur.
  • Ceanothe « Concha » – Cet hybride persistant très florifère (voir la photo) peut atteindre jusqu’à 2 mètres de hauteur. Il possède des branches assez rigides et ses boutons sont teintés de rouge au printemps.
  • Ceanothe arboreus « Trewithen Blue » – Arbuste vigoureux à feuillage persistant, touffu et étalé. Donne au printemps et en début d’été et plus tard encore (j’en ai l’expérience) de grandes panicules de fleurs bleu intense, entourées de feuilles ovales larges ou arrondies. Le mettre en situation abritée même s’il peut subir avec quelques dommages seulement des températures de zone 7 sur un temps assez court.

Pour les caduques qui pourront s’implanter en zone 7, vous pourrez choisir :

  •  Ceanothe X delilianus « Gloire de Versailles » – Touffu et vigoureux, il a de larges feuilles caduques finement dentées. Grandes panicules de fleurs bleu pâle du milieu de l’été au début de l’automne.
  • Ceanothe X delilianus « Henry Desfossé » – Fleurs bleu indigo très foncées qui sont particulièrement attirantes dans un jardin. Son port bien ramifié , surmonté de tiges brunes rougeâtres ressemble à ‘Gloire de Versailles’.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

  1. Plumbago capensis : du bleu dans votre jardin
  2. L’arbousier dans votre jardin ? Un bel arbuste persistant de la garrigue