La Bignone ou Jasmin trompette : une grimpante précieuse et superbe pour l’été

Rédigé par le 22 août 2012 dans Arbuste, Fleur, Plantes Typiques

Elle s’appelle de nombreuses façons : Trompette de Jericho, Jasmin de Virginie, Jasmin trompette, Bignone … . Son nom officiel est Campsis radicans. Elle est de la grande famille des bignones dans laquelle on trouve Bignona capreolata. Le genre Campsis est originaire des Etats-Unis et de Chine et ne compte que 2 espèces : C. radicans et C. grandiflora.

 

Une bignone (Campsis radicans) dans une haie

C’est une plante grimpante caduque à tige ligneuse qui peut atteindre 15 mètres. Elle est originaire du sud-est des Etats-Unis. Son feuillage est constitué de feuilles dentées pennées et opposées composées d’une dizaine de folioles ovales. Elle possède des crampons le long des branches pour s’accrocher à leurs supports : murs, pergolas, … .

Une feuille de Campsis à 11 folioles

Les fleurs en forme de trompette viennent de juillet à septembre ou octobre sur les rameaux de l’année et constituent des inflorescences de 4 à 12 fleurs. Les couleurs sont variables selon les variétés ou cultivars, mais c’est le rouge orangé qui domine décliné dans plusieurs tons ou intensités. Quelques cultivars ont des fleurs jaunes comme « Flava ».

Fleur de Campsis grandiflora

Les fruits sont contenus dans des gousses brunes avec de nombreux samares qui peuvent faire de cette bignone une plante envahissante, qu’accroît d’ailleurs sa facilité à drageonner. On peut la multiplier par semis, bouturage ou marcottage.

Le fruit : une gousse (ici encore verte) qui contiendra des graines ailées

C’est une plante rustique en France (jusqu’en zone 5). Elle aime les sols bien drainés et une exposition ensoleillée et abritée. Des arrosages réguliers en été lui permettent de bien croître et fleurir. Les plantes bien installées peuvent être rabattues régulièrement en fin d’hiver ou en début de printemps. Elle n’a pas de maladie spécifique mais peut subir les attaques de pucerons ou d’araignées rouges.

Le choix se fera donc sur l’allure de la plante puisqu’il n’y a que peu de contrainte de rusticité et peu de contrainte de précocité (si elle est bien exposée).
Les cultivars principaux sont :

  • « Crimson Trumpet » avec des fleurs rouge velouté profond
  • « Flamenco » avec des fleurs rouge orange foncé
  • « Flava » avec des fleurs jaune doré
  • « Mme Galen » aux fleurs rouge saumon est un cultivar d’un hybride entre Campsis radicans et Campsis grandiflora que l’on nomme Campsis tagliabuana.
On peut aussi planter Campsis grandiflora assez proche, mais qui est un peu moins rustique (jusqu’en zone 7) et qui porte des fleurs écarlate à orange jusqu’à 20 cm de diamètre avec un tube aplati.

Ces bignones sont des plante vraiment faciles qu’il ne faut pas hésiter à planter.

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

  1. Pourquoi pas un jasmin pour parfumer sa terrasse ?
  2. Le Bignonia à vrilles, une plante facile et peu connue
  3. Lagerstroemia : superbes pour l’ornement du jardin
  4. Les Passiflores : des fleurs très décoratives
  5. Callistemons : des plantes gélives mais si spectaculaires !
  6. L’arbousier dans votre jardin ? Un bel arbuste persistant de la garrigue
  7. Plumbago capensis : du bleu dans votre jardin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>