le Cyprès d’Italie : un marqueur du paysage méditerranéen

le Cyprès d’Italie : un marqueur du paysage méditerranéen

Le Cyprès d’Italie (ou de Florence ou de Provence) est un vrai marqueur du paysage méditerranéen. « Cupressus sempervirens » variété « stricta » est typique de la Provence où ces arbres sont souvent plantés en association de 3. En Toscane, où il est fréquemment utilisé, il suit les chemins et dessine les courbes des collines. Il peut réaliser des contrastes agréables dans un jardin par sa verticalité qui va trancher avec le port des autres arbres. 

Pour en savoir plus ...

L’arbousier dans votre jardin ? Un bel arbuste persistant de la garrigue

L’arbousier dans votre jardin ? Un bel arbuste persistant de la garrigue

Dans votre jardin, l’arbousier, Arbutus unedo, ce joli arbuste appelé aussi « Arbre aux fraises » en lien avec l’allure de ses fruits peut tout aussi bien s’insérer dans une haie que constituer des bosquets. Assez peu connu, et quand il l’est, considéré comme une plante peu rustique, il est peu planté en dehors du midi.

Pour en savoir plus ...

Pour votre jardin, choisissez bien votre olivier

Pour votre jardin, choisissez bien votre olivier

L‘olivier est mythique. Arbre de paix, il s’épanouit depuis longtemps en méditerranée et nourrit la population par ses olives et son huile.
C’est un bel arbre, avec ses feuilles persistantes gris-vert et son port caractéristique. Ses olives sont des drupes (fruit charnu à noyau comme la cerise, la pêche, l’abricot, …).

Pour en savoir plus ...

L’olivier : indispensable dans un jardin de style méditerranéen

L’olivier : indispensable dans un jardin de style méditerranéen

L’olivier (Olea europea) est caractéristique des régions méditerranéennes : c’est l’arbre symbole de la méditerranée. C’est un marqueur de paysage. Et de plus c’est un joli arbre d’ombrage.

Lorsque l’on souhaite un jardin au style méditerranéen, il faut savoir comment le choisir surtout si l’on est situé dans des zones climatiques plus froides que la zone 8b.
En effet, même s’il est d’une rusticité assez importante lorsqu’il est adulte, il craint les périodes de gel humide, ou les périodes de gel inférieur à -12°C qui viennent après des périodes douces (qui ont fait « monter la sève »).
Les dégâts peuvent être faibles (la chute partielle ou totale des feuilles), ils peuvent être plus importants avec des blessures sur les branches ou le tronc. Après les caractéristiques de cette belle plante, nous verrons comment choisir un olivier et faire le diagnostic après un gel important pour conserver cet élément incontournable du jardin.

Caractéristiques de l’Olivier  :

 

Caractéristiques de l’Olivier

Comment choisir un olivier :

Un olivier de variété Tanche après déplacement et taille.

Essayez tout d’abord de choisir la variété dont vous faites l’acquisition. C’est une première possibilité. Sachez que les jardineries n’indiquent que très rarement la variété et se contentent de l’information de genre (Olea) et d’espèce (europea). Il faut alors alors contacter des pépiniéristes qui fournissent les producteurs et qui vendent les différentes variétés. Les variétés les plus rustiques et qui peuvent résister à des températures de -15°C sont les suivantes :

    • la variété « tanche » : c’est une variété de l’Ardèche et de la Drôme qui est cultivée dans la région de Nyons sous des climats un peu plus froids que le littoral. C’est un olivier plus rustique que la moyenne.
    • la variété « mouflal » ou « moufla » : c’est une variété originaire de l’Hérault qui résiste à des températures très basses
    • la variété « aglandau » ou « verdale » : elle est d’origine montagnarde et se plait dans des secteurs d’altitude comme le mont Ventoux. Résistante au froid, elle demande cependant de l’eau pour bien se développer.
    • la variété « leccino » : d’origine toscane où les hivers peuvent être très froids, c’est un olivier rustique.

Je suis plus réservé sur les autres variétés quelquefois citées comme « frantoio ». Mon expérience montre que dans certaines conditions de gel, elles sont plus fragiles que les variétés citées plus haut.

Soyez vigilant dans toutes les variétés; les jeunes sujets résistent beaucoup moins au froid. Il faut les protéger pendant quelques années, voire les faire grandir en pot dans les zones 8a ou 7b. L’une des solutions est d’acheter un olivier adulte.

Une autre solution est d’acheter un olivier qui a été acclimaté. Certains pépiniéristes mettent en place des processus d’acclimatation en taillant racines et branches pour que celles-ci se régénèrent dans un environnement plus froid et donnent à la plante une meilleure résistance au froid et à l’humidité.

Attention aussi à la température de l’été. Elle est importante si vous voulez une production d’olives. Les oliviers ont des besoins de chaleur pour produire des olives.
Dans la zone climatique d’été D, il n’y a pas de difficulté. En zone C, plantez plutôt en situation abritée et bien orientée vers le soleil. En zone B, il faut vraiment choisir un endroit chaud dans votre jardin. Dans la zone A, il sera difficile de produire sauf en installant l’olivier en serre.

Que faire en cas de gel ?

  1. Votre olivier suite à une période de froid a perdu ses feuilles.
    Tout d’abord, ne pas agir de suite, attendre le retour des premières chaleurs et surtout ne pas l’arracher. Il y a de grandes chances que votre olivier reparte. Il faudra simplement le tailler parce que son feuillage va pousser de manière assez dense. Si vous n’avez pas de nouvelles branches, attendez encore : certains oliviers peuvent prendre jusqu’à 1 an pour repartir, vérifiez simplement en incisant légèrement une branche que le bois est vert et qu’il y a de la sève (cela veut dire qu’il est vivant, mais fainéant !!).
  2. Votre olivier a subi des blessures sur son tronc qui s’est fendu avec une perte de sève. Faites lui un pansement puis attendez que le feuillage reparte. Vous observerez comme dans le cas précédent l’évolution du feuillage.


Pour en savoir plus ...